Ajouter aux favoris
Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Les arènes de Marciac

Marciac et la course landaise, une histoire ancienne

 

Construction et évolution des arènes

Le manuscrit de la maison Rousse, dont il est impossible d’attester l’authenticité, fait état de Courses Landaises se déroulant sur la place avant 1850. Il mentionne la construction d’arènes fixes vers 1848, « à l’extrémité de la Promenade, assez près de l’enclos des Dominicains / Laberon ». Ceci permet d’avancer que l’emplacement des arènes n’aurait pas changé depuis leur première construction.

En 1848, la construction d’arènes fixes s’entend comme la construction en dur des étables (loges), et peut-être d’une tribune les surmontant. Les gradins entourant la piste devaient être montés puis démontés pour chaque course.

 

En 1896, Monsieur Louis Carrère, Maire de Marciac de 1882 à 1900 fit restaurer les vieilles arènes utilisées pour « les courses aux taureaux landaises ».

Ces nouvelles arènes furent très probablement inaugurées la même année par deux courses de taureaux « espagnoles » les 27 et 28 juillet. D’autres corridas furent organisées les 25 et 26 juillet 1897 puis les 4 et 5 septembre 1898.

En 1900 puis 1901, il est fait mention de deux courses landaises avec le ganadero Dubecq, en 1903, de deux courses de taureaux espagnoles, de même qu’en 1904 les 7 et 8 août avec six novillos de 3 ans selon l’affiche de l’époque.

 

Les gradins latéraux, dont la construction doit être assez tardive car sur plusieurs cartes postales des promenades ou du foirail on distingue les portes des loges et non le grand portail d’entrée actuel, ont été détruits par un incendie en 1906, un lendemain de fête.

Beaucoup plus tard, entre les deux guerres, le notaire Maître Guichard aurait peint de sa main les deux coursières se faisant face sur le petit fronton triangulaire central des premières.

 

Ce n’est qu’en 1966, que la partie sud « des secondes », au niveau des gradins, fut entièrement refaite, les murs datant de 1967. En 1977, ce fut le tour des gradins « des premières ».

 

En 2005, Jean-Louis Guilhaumon, l’actuel maire de Marciac, a mis en œuvre la première tranche d’un programme de rénovation et de mise aux normes de sécurité et d’accessibilité (réfection des premières, des secondes couvertes avec espace accessible). En 2011 la partie de gradins métalliques entre l’infirmerie et la 1ère porte donnant sur le Chemin de Ronde est refaite en ciment.

 

Source :

Manuscrit provenant de la maison Rousse (épicerie, quincaillerie, vente de machines agricoles), boutique voisine de la maison de l’aquarelliste Melle Doubrère, rue Saint Jean à Marciac.

Article de Jean-Claude Naproux paru dans la revue Gascogne « Les Arènes Gasconnes, N° 24, Marciac.

Cartes postales d’époque : photo des arènes de Marciac datant très probablement de la fin du XIXème siècle ou du début du XXème (1895/1900).

 

Grands sites Midi-Pyrénées
  • Français
  • English
  • Español